Les Chimères
LES CHIMÈRES

Introduction
El Desdichado
Myrtho
Horus
Antéros YG
Erythréa/Delphica
Artémis
Le Christ aux Oliviers
Vers dorés


Poèmes de Gérard de Nerval (1854)
Juliette Quinet : piano.   Jean-Pierre Brondi : basse,
Yves Gaillard : guitare électrique, récitatifs,
Michel Gaillard : guitare, 12-cordes, banjo, claviers, chant,
Philippe Gerval : flûte traversière
Composition : Michel Gaillard (sauf YG : Yves Gaillard)

© Magis Optis, 1975-1976.


Artémis


La Treizième revient... C’est encor la première ;
Et c’est toujours la seule, ou c’est le seul moment ;
Car es-tu reine, ô toi ! la première ou dernière ?
Es-tu roi, toi le seul ou le dernier amant ?...

Aimez qui vous aima du berceau dans la bière ;
Celle que j’aimai seul m’aime encor tendrement :
C’est la mort — ou la morte... Ô délice ! ô tourment !
La rose qu’elle tient, c’est la rose trémière.

Sainte napolitaine aux mains pleines de feux,
Rose au cœur violet, fleur de sainte Gudule :
As-tu trouvé ta croix dans le désert des cieux ?

Roses blanches, tombez ! vous insultez nos dieux,
Tombez, fantômes blancs, de votre ciel qui brûle :
La sainte de l’abîme est plus sainte à mes yeux !