retour

Nouveautés

Vestiges : Une pièce musicale composée avec le Semantic, instrument microtonal imaginé par Alain Daniélou. L’échelle utilisée est formée des shrutis indiens suivants : 1/1 9/8 6/5 5/4 45/32 3/2 8/5 9/5 15/8 2/1. Proposée au Concours international de musique microtonale pour Semantic, le 22/09/2017.

Emeth : Ce sanctuaire de l'art cathartique est empli des sons de l'échelle suivante : 1/1 256/243 9/8 32/27 81/64 4/3 729/512 3/2 128/81 27/16 16/9 243/256 2/1, fondée sur le son de base de 256 Hz.

La Nuit de Goa : Ce souvenir d'une nuit tirée d'un long voyage (1978-1979) est arrivé dans le style de son époque, sous la forme d'une musique et d'un chant, comme tout frais de 40 ans en arrière.

Perpetuum mobile : L'archimedion est une roue à déséquilibre entretenu. Conçue dans l'Antiquité par Alzon, mathématicien de l'antique Lepsos, cette machine utilise le principe d'Archimède. On trouve sa description chez Dom Munius et son dessin dans les papiers de Johann Bessler, dit Orffyreus.

Lonesome Child : Il s'agit de trois poèmes de Katherine Mansfield, les pièces les plus anciennes mises en musique par Magis Optis, datées de 1970. Ces pièces n'avaient jamais été enregistrées jusqu'à maintenant (novembre 2015).

Soleils couchants : Un petit album sur lequel je reprends des pièces du prince des poètes. L'accord de la guitare — respectivement, du grave à l'aigu : do sol do sol do sol —, est basé sur les intervalles de quinte et quarte. La cinquième pièce, Clair de lune est une adaptation de celle du même nom composée par Debussy.

Monologiques, opus 2. Le second opus se complète peu à peu, utilisant des modes nouveaux d'échelles hexatonales (composées de six degrés) :
l'échelle phylactoclimax, fondée,
— dans le mode Unaely, sur la suite harmonique 18, 21, 24, 27, 28, 32, 36 (dont les intervalles justes sont respectivement de 1/1, 7/6, 4/3, 3/2, 14/9, 16/9, 2/1),
— dans le mode Oaeiyu, sur la suite harmonique 20, 24, 27, 30, 32, 36, 40 (intervalles de 1/1, 6/5, 27/20, 3/2, 8/5, 36/20, 2/1)
l'échelle tridymoclimax, fondée,
— dans le mode Oasiyvv, sur la suite harmonique 40, 48, 50, 60, 64, 75, 80 (dont les intervalles justes sont respectivement de 1/1, 6/5, 5/4, 3/2, 8/5, 15/8, 2/1),
— dans le mode Iuptaj, sur la suite harmonique 30, 36, 38, 45, 48, 57, 60 (intervalles de 1/1, 6/5, 19/15, 3/2, 8/5, 19/15, 2/1),
l'échelle hiéroclimax 30, fondée, dans le mode Iuntal, sur la suite 30, 36, 42, 45, 48, 56, 60 (intervalles respectifs : 1/1, 6/5, 7/5, 3/2, 8/5, 28/15, 2/1),
l'échelle hésychioclimax 10, fondée, dans le mode Oaliyu, sur la suite 10, 12, 14, 15, 16, 18, 20 (intervalles respectifs : 1/1, 6/5, 7/5, 3/2, 8/5, 9/5, 2/1),
l'échelle indicoclimax 10, fondée, dans le mode Upaejy, sur la suite harmonique 36, 38, 48, 54, 57, 64, 72 (intervalles respectifs : 1/1, 6/5, 7/5, 3/2, 8/5, 9/5, 2/1),
l'échelle nychtoclimax 38, fondée, dans le mode Paejyu, sur la suite harmonique 38, 48, 54, 57, 64, 72, 76,
l'échelle cosmoclimax 18, dans le mode Uoaeiy, sur la suite harmonique 18, 20, 24, 27, 30, 32, 36 (intervalles : 1/1, 10/9, 4/3, 3/2, 5/3, 16/9, 2/1).

Les Nouveaux Sanctuaires : Les explorateurs de Lepsos ont mis à jour de nouveaux sanctuaires cathartiques : Aeympt, Aliyon, Alymun, Alyuon, Alyuor, Awymur, Azimunn, Azymuth, Oaliyp, Oaeiyu, Oasiyvv, Unaely, Upaejy, Utaeiy, Ymotal, Yotael, Ypoasi, Yuoali...

Suzanne : La version de Suzanne (de Leonard Cohen) que Magis Optis réalisa en 2011, a finalement été intégrée dans l'album Possession (1991), dont ce titre partage le thème général. L'accord de la guitare, inhabituel — respectivement, du grave à l'aigu : si fa si fa si fa —, est basé sur l'intervalle de triton.

Ebooks : Cinq ebooks sont désormais disponibles sur le site :
— Yod (1971) et Itinéraires oniriques (1975), de Marcelin Moine,
— Lettre en chemin (1978-1979), de Muni,
— Le Grand Art (1980) et Le Montreur d'images (1990), de Manouna Orti.

Lettre en chemin : Il s'agit de l'ensemble des lettres rédigées par Muni au cours du voyage qu'il effectua de septembre 1978 à février 1979 jusqu'en Inde et au Sri Lanka. À l'époque, le Magic Bus faisait la ligne jusqu'en Inde, en passant par la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan... Tant de choses étaient possibles alors... Ce récit est dédié à Rob Ivie — ce frère rencontré à Anandâshram, l'ashram de Swami Ramdas. Rob Ivie orienta le chemin de Muni et continua son chemin spirituel, qu'il acheva à Kausani, dans l'Inde du Nord, en 2009, devant la chaîne neigeuse de l'Himalaya. Dédié à Yogi Rob, avec la plus grande gratitude, le texte est désormais disponible en format ebook ici.

Intercrypt® : Arthur Scherbius, le créateur de la machine de chiffrement Enigma, travaillait sur un nouveau projet cryptologique au moment de sa mort — accidentelle ? —, en 1929 : le projet Intercrypt. Ayant retrouvé les notes explicatives qu'il avait envoyées à son ami David Ellis et discutées avec lui, nous avons étudié son nouveau principe de cryptage, modélisé son mécanisme, puis reconstitué virtuellement cette machine.

Alzon et la trisection de l'angle : Le géomètre Alzon (IIe s.) avait eu l'idée d'un procédé permettant de résoudre un vieux problème géométrique de l'Antiquité, la trisection de l'angle, c'est-à-dire la division en trois parties égales d'un angle quelconque au moyen de la règle et du compas.

David Ellis, le Profator et l'art cathartique : David Ellis, l'un des fondateurs de l'art cathartique, ayant disparu sans laisser de traces, qu'est devenue son étrange machine à écrire, le Profator, qui créait des poèmes sans intervention humaine ? On trouvera ici l'état de nos recherches et les derniers indices mis à jour sur ce mystérieux personnage et sa machine...

Après nous : Ce court texte, que nous venons de retrouver, fut édité dans le numéro trois du journal littéraire Le Tableau noir, daté du 18 janvier 1990, où il figure dans la rubrique « Itinéraires oniriques ».

Les Itinéraires oniriques de Marcelin Moine : Le compte-rendu détaillé des explorations de l'auteur, durant les années 1974-1975. Les difficultés de déchiffrage de ce texte, presque effacé par endroits, écrit au crayon gris, d'une écriture minuscule et serrée, sur des feuillets d'un papier de piètre qualité, jauni par le temps, en ont longtemps retardé l'édition.

Yod : Le texte le plus ancien transcrit par Marcelin Moine, daté de juillet-août 1971, capté à cette époque par un récepteur hertzien artisanal et enregistré sur une bande magnétique, vient enfin d'être restauré après un long et difficile déchiffrement, certaines parties de la bande tombant parfois en poussière. C'est le premier itinéraire onirique que nous pouvons désormais entièrement parcourir.

Gnostiques : Le déchiffrement et l'enregistrement d'antiques incantations gnostiques notées sur des amulettes et sur les papyrus de Leyde, de Paris et de Berlin sont désormais achevés. Écoutez-les dans l'Auditorium. Des informations sur ces papyrus sont données sur la page "Le chant gnostico-magique des sept voyelles".
Télécharger l'intégrale des incantations gnostiques.

Phylactères : L'album, enregistré de 1977 à 1980 avec Juliette Quinet au piano et Claire Simonin à la flûte et au chant, resté inédit depuis une trentaine d'années, vient d'être numérisé et mis en ligne. On y trouve déjà le premier enregistrement d'une incantation gnostique, thème de tout l'album Gnostiques qui s'élabore actuellement.

Possession : Sept morceaux inédits des années 90 ont été retrouvés, convertis en format mp3 et mis en ligne. Il s'agit, comme dans tout cet album, d'adaptations musicales de poèmes du XIXe siècle, la plupart tirés de l'œuvre de Charles Cros : Berceuse, Plainte, Pluriel féminin, Bonne fortune et Elle, mais aussi Chanson de Fortunio de Paul Verlaine et L'Invitation au voyage de Charles Baudelaire.

Belvédère : On trouvera ici réunis les textes de ce grand rêve-cauchemar, accompagnés de leur bande sonore originale. Leur écriture s'échelonna sur une vingtaine d'années, de 1971 à 1986.

Un manuscrit exhumé : Un texte écrit par Manouna Orti en 1980, traduit par Marcelin Moine, et intitulé Le Grand Art vient d'être retrouvé. Il précède donc dans le temps l'écriture du Montreur d'images, dont certains éléments se retrouvent déjà dans ce texte, en particulier l'épisode de Temple du savoir.

Les Chimères de Gérard de Nerval : Les fameux sonnets hermétiques furent mis en musique par le groupe Magis Optis et enregistrés en 1975-1976. Les textes et leur illustration musicale se trouvent ici réunis.

Le Temple de la musique éternelle : Vous entrez dans le lieu sacré où vibrent les accords auto-générés de la musique éternelle. Rien n'est écrit, mais les vibrations se créent à chaque instant dans le temple.

Ondine : Un logiciel écrit en XLogo pour créer des disques photosoniques, système de production de sons original créé par Jacques Dudon, fondateur de l'Atelier d'Exploration harmonique.

Yiking : On peut désormais consulter l'oracle du Yiking en ligne. J'ai écrit ce programme dans l'excellent langage de programmation XLogo développé par Loïc le Coq (on trouvera le lien vers le site de XLogo dans la page des liens).

Auditorium : Deus in machina (2008), est en ligne.
  • Les gammes des sept premières pièces (partie Le Château des tempéraments croisés) sont pour chacune d'elles le résultat de l'entrelacs de deux échelles régulières, aux tempéraments distincts.
  • Les trois derniers morceaux (partie intitulée Deus in machina) utilisent en revanche des gammes accordées aux composantes harmoniques formant le timbre de chaque degré de l'échelle, selon le principe de cohérence dont l'importance est soulignée en particulier dans les recherches psychoacoustiques de Jacques Dudon et de son Atelier d'exploration harmonique. Le thème principal de ces trois pièces ultimes est l'arca testimonii où se manifestait le souffle vivant de Yhwh et qui reposait dans le saint des saints du temple de Salomon.